Le triangle d'or du référenceur

Petite initiation au référencement…
« Moins de une seconde : c’est le (peu de) temps qu’accorde notre regard au troisième résultat (et a fortiori encore moins aux suivants) affiché par un moteur de recherche ! Pour être bien vu, mieux vaut donc figurer dans le tiercé gagnant … « 
Pour rappel : une étude ergonomique américaine fondée sur la technologie « eye-tracking » avait identifié ce que l’on appelle aujourd’hui le triangle d’or du référencer.
 
Rien de bien surprenant, s’assurer une visibilité online équivaut à se placer dans le coin supérieur gauche et donc dans les tous premiers résultats.
Voici ce que l’étude estime :
– 100% de visibilité pour les rangs 1, 2 et 3;
– 85% pour le rang 4;
– 50% à 60% pour les rangs 5 à 7.
A noter également que 50% des participants ont regardé les liens sponsorisés (seulement)…
LA question : Comment s’approprier les premières places ? Voici quelques pistes de réflexion :
1) Bénéficier d’un excellent référencement naturel. Il faut alors cibler et déterminer les bonnes requêtes (phrases et mots renseignés dans la recherche), celles sur lesquelles vous souhaitez apparaître. La première étape est sans doute de se connaître soi-même « quel est l’objet, la trame de mon site, à qui s’adresse t-il ? », d’analyser sa clientèle cible, ses visiteurs « que recherchent-ils ?, Pourquoi viennent-ils me visiter aujourd’hui ? ». La deuxième étape passe indéniablement par l’étude de vos concurrents « sur quelles requêtes sont-ils placés et sur quelles requêtes ne sont-ils pas placés ? » etc. Il s’agit en quelque sorte de réviser ses fondamentaux et d’établir un audit de référencement, ensuite les techniques sont multiples : liens externes et internes (netlinking), optimisation de pages et mise en valeur du contenu etc. Bienvenue dans le monde « SEO » (Search Engine Optimization) !
2) Utiliser les liens sponsorisés ou le positionnement payant (ex.: zone Premium chez Google de couleur jaune en haut de page). Mais payer n’est pas gagner… il faut encore que votre CPC (soit coût par clic, en d’autres termes ce que vous décidez de payer à chaque clic d’internaute sur votre lien), soit supérieur au CPC de vos concurrents. Le CPC se détermine via un système d’enchères, comme sur eBay (pour les intimes), vous ne connaissez pas l’enchère de votre concurrent, vous fixez vos enchères max., etc. Des outils comme Bidbuddy permettent d’automatiser la gestion des enchères en volume et dans le temps…
Une fois le budget liens sponsorisés investi il vous faudra obtenir des taux de clics supérieurs aux autres campagnes.
zone-adwords-google
« Les liens sponsorisés feront partie de la catégorie publicitaire en expansion rapide la plus dynamique d´Europe en raison de sa capacité à cibler de manière efficace, du point de vue de la rentabilité, les consommateurs grâce à une communication pertinente. »*.
C’est dit !
logo_bidbuddy
 
*Source: JupiterResearch European Online Advertising Forecasts 2003 – 2008, © JupiterResearch August 2004

2 Commentaires Le triangle d'or du référenceur

  1. pascal

    Bonjour je voudrai envoyer un téléphone portable besoin savoir les frais de douane telefone envoi pour de France pour la Guadeloupe …merci urgence

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *